Stephan

Manhattan: un gratte-ciel appartenant à l’Iran saisi par la justice américaine

Mode No Comment

La justice américaine a saisi un gratte-ciel situé en plein cœur de Manhattan. Sa particularité : l’immeuble appartenait secrètement à l’Iran, rapporte The Atlantic Wire. Le bâtiment du 650, Fifth Avenue trône à deux pas du Rockefeller Center. Les ONG qui le possèdent sont accusées d’avoir violé les sanctions économiques à l’égard de l’Iran, en blanchissant de l’argent pour le compte de la République islamique.
Le bâtiment a été construit dans les années 1970 par une ONG alors dirigée par le Shah d’Iran. Après la révolution de 1979 qui le chassa du pouvoir, le gratte-ciel est demeuré propriété de l’ONG en question, renommée Alavi Foundation, et de l’Assa Corporation.
Des «organismes écrans»
La justice américaine accuse pourtant les deux organisations d’être des «organismes écrans» contrôlés par le gouvernement iranien. Une première plainte déposée en 2008 accusait l’Assa Corporation d’être une propriété de Bank Melli, la banque d’Etat iranienne. Accusée de financer des groupes terroristes tels que le Hamas et le Hezbollah, l’institution est interdite de business aux Etats-Unis, après des sanctions prises à l’égard de l’Iran en raison de son programme nucléaire.
«Nous avons décortiqué la décision et nous ne sommes pas d’accord avec l’analyse des faits et de législation proposée par la Cour», a déclaré un porte-parole de l’Alavi Foundation dans un communiqué cité par CNNmoney. «Notre Fondation était prête pour un procès et regrette de ne pas avoir eu l’opportunité de rebuter les preuves du Gouvernement face à un jury», poursuit le communiqué.
Preet Bharara, représentant du ministère public américain dans cette affaire, a annoncé que l’argent dégagé par la saisie servira à indemniser les victimes d’attentats terroristes commis par des groupes soutenus par l’Iran.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: